Arc en ciel

Les couleurs de la vie

avec elles changent tous les jours

La vibration des couleurs et comment elles agissent sur vous.
Savez-vous que les couleurs sont des énergies ?

La couleur reste une énergie, une vibration qui agit au même titre que le son ou la musique.
Selon les couleurs que vous avez dans votre salon ou votre chambre, vous vous sentirez différemment.
On sait par exemple que le rouge provoque l’excitation et que c’est une couleur qui est évitée dans les lieux de travail,
ceci afin d’éviter les risques de déconcentration et d’agressivité chez les employés. Les couleurs jouent sur votre moral.
L’expression « Avoir les idées noires » est très éloquente.
Le noir et les nuances de gris ont tendance à déprimer. Le bleu a tendance à apaiser.

 

Le bleu :
Comme le ciel bleu ou la mer qui ouvre les horizons, le bleu et ses nuances (turquoise, cyan…) est une couleur étroitement liée au rêve, à la sagesse et à la sérénité. C’est l’une des couleurs préférées des Occidentaux : en effet, elle est omniprésente autour de nous. Le bleu est l’écho de la vie, du voyage et des découvertes au sens propre et figuré (introspection personnelle). Comme l’eau qui désaltère, le bleu a un petit côté rafraîchissant et pur qui permet de retrouver un certain calme intérieur lié aux choses profondes.

Le bleu est symbole de vérité, comme l’eau limpide qui ne peut rien cacher.

Le rouge :

Le rouge est sûrement la couleur la plus fascinante et ambiguë qui soit. Elle joue sur les paradoxes, anime des sentiments passionnels en complète contradiction : amour / colère, sensualité / sexualité, courage / danger, ardeur / interdiction… Cette couleur remue les sentiments sans aucun doute. Elle s’impose comme une couleur chaleureuse, énergique, pénétrante et d’une certaine manière rassurante et enveloppante. D’un autre côté, on l’associe au sang, à l’enfer et à la luxure. Cette couleur chaude ne laisse donc pas indifférent et c’est là toute sa force : elle remue les passions, qu’elles soient positives ou négatives.

Le jaune :

Nulle couleur n’est plus joyeuse que le jaune. Couleur du soleil, de la fête et de la joie, elle permet d’égayer un univers et de le faire rayonner. Il est vrai que le jaune est une couleur chaleureuse et stimulante. Tout comme le soleil qui diffuse ses rassurants rayons porteurs de vie sur terre, le jaune est la couleur de la vie et du mouvement. Pourtant, derrière cet aspect joyeux, le jaune peut parfois se révéler négatif. Associé aux traîtres, à l’adultère et au mensonge, le jaune est une couleur qui mêle les contrastes. Le jaune pâle contrairement au jaune vif s’écarte de ce chemin régénérateur pour plutôt pointer la maladie, la morosité et la tristesse. Le jaune est également associé à la puissance, au pouvoir et à l’ego (c’était la couleur de l’Empereur de Chine). On retiendra avant tout que le jaune est la couleur de l’ouverture et du contact social : on l’associe à l’amitié et la fraternité ainsi qu’au savoir.

L’orange :

Cette couleur ne porte pas ce nom pour rien (confère l’orange : le fruit). C’est une couleur tonifiante et piquante qui insuffle partout où elle passe une dose de bonne humeur. On l’associe souvent à la créativité et à la communication, car il est vrai qu’elle est porteuse d’optimisme et d’ouverture d’esprit. Très à la mode durant les années sixties avec le mouvement hippie, mise de côté injustement à la fin du XXe siècle, l’orange recommence à avoir la côte ! Elle est avec le jaune la couleur de la bonne humeur et de dynamisme, il ne faut donc pas se priver de l’utiliser. Avec parcimonie cependant ; c’est une couleur très vive qui doit être utilisée à petite dose ou nuancée avec des teintes proches comme le rouge ou le jaune.

Le vert :

C’est sûrement la couleur la plus présente dans la nature. Associé à juste titre au monde végétal qui est son plus digne représentant, le vert est une couleur apaisante, rafraîchissante et même tonifiante. Dans la culture occidentale, on l’associe à l’espoir et à la chance. Cependant, cette couleur parfois être porteuse d’échecs et d’infortune. Elle est notamment bannie des théâtres : Molière serait mort sur scène en portant un vêtement de cette couleur. Le vert est également associé aux hôpitaux et aux pharmacies qui l’ont repris dans leur logo.

LE VIOLET

Le violet est une couleur à double tranchant : étonnement, on l’aime ou on ne l’aime pas. Il semble ne pas y avoir de demi-mesure psychologique la concernant. Pourtant, derrière son allure électrique, le violet est la couleur de la douceur et du rêve. C’est pourquoi d’ailleurs on la raccroche à la mélancolie et à la solitude. Le violet est la couleur par excellence des rêveurs, des personnes spirituelles plutôt que matérielles. Elle a des vertus apaisantes sur les esprits ; elle permet de calmer certaines émotions, de réfréner des colères ou des angoisses… L’une de ses nuances, le mauve, accentue encore plus ce côté rassurant et serein.

Le rose :

Elle est couleur de séduction, de romantisme et de féminité. Que ce soit du rose bonbon, du rose pâle, ou du fuchsia, le rose est une couleur dynamique ponctuée d’une pointe de délicatesse on ne peut plus féminine. Jonglant sur le côté femme-enfant, le rose et ses nuances ont un côté séducteur qui ne tombe jamais dans l’excès (érotisme…). Cette couleur reste donc plutôt bon-enfant. On l’associe également à la tendresse et au bonheur, comme d’ailleurs le rappelle si bien l’expression  » voir la vie en rose « .

En réalité, chaque couleur émet une vibration et celle-ci est reçue différemment selon les personnes, selon leur vécu, leur sensibilité et leurs problèmes. Si une couleur vous dérange par exemple, c’est peut-être qu’il y a encore en vous des blocages ou des blessures que vous n’avez pas vraiment regardés…

Toutes les couleurs ont leurs propriétés thérapeutiques.
On parle de thérapie par la couleur ou de chromathérapie.

Observez quels sont les couleurs dominantes chez vous, dans votre appartement ou dans votre maison.
Regardez comment vous avez tendance à vous habiller.
Ensuite essayez de déterminer quelles influences ces couleurs dominantes peuvent avoir sur vous.

Vous pouvez vous livrer à un petit exercice avec des feuilles de couleur.
Prenez une feuille, mettez-là juste devant vous à 30 ou 40 centimètres de vos yeux et regardez-la pendant 5 ou 10 minutes. Ensuite, notez ce que vous ressentez.
Faites la même chose avec les autres à tour de rôle, et pour chacune des couleurs, notez ce qu’elles éveillent comme émotions, ce qu’elles déclenchent en vous.

Vous comprendrez peut-être ensuite le pourquoi de ces couleurs dominantes dans votre environnement

et vous pourrez réajuster en faisant les changements qui s’imposent.

Un peu de bonne humeur avec la célébre chanson

Love is all – Roger Glover and the butterfly ball